Insertion et création d’images avec Word®.


Supposons qu’à un endroit donné d’un de vos documents vous souhaitiez insérer une image. Cette opération ne pose guère de problèmes…
L’outil essentiel à utiliser se trouve dans le menu Insertion.
Deux possibilités s’offrent à vous :

Envisageons les possibilités de l'Insertion > Image

C'est dans cette boîte qu'il faut dessiner. C'est en quelque sorte la feuille de dessin. Il est possible de modifier sa taille en ajustant les tirets qui jalonnent les milieux des côtés et les coins. Il est conseillé à la fin du dessin d'utiliser le bouton "Ajuster" de la "zone de dessin".
N.B : Si la barre d'outils "Zone de dessin" n'apparaît pas, un clic droit sur le dessin vous permet d'utiliser le rubrique "afficher le zone de dessin".

Dessiner nécessite alors trois outils : la barre Dessin, la barre Zone de dessin et la zone de dessin à proprement parlé.

Attention il est toujours possible de dessiner directement sur la feuille de texte mais les multiples éléments d'un dessin risquent fort de se disperser dans tout le document : c'est arrivé près de chez nous !

Retoucher l'image

L’image obtenue peut être retravaillée, agrandie, élargie, allongée. Pour ce faire, il suffit d’effectuer un clic droit sur l’image et de choisir dans le menu contextuel, l’option Format de l’image… Parmi les onglets proposés, on se laisse guider, on choisit, on essaie…

Dans l'onglet Habillage, en décochant l'option dissocier du texte, l'image appartient à un paragraphe... qui peut ne contenir que cette image. C'est la façon la plus simple d'avoir l'image toujours placée à la même place par rapport au dit texte. Dans le cas contraire, il faut parfois jongler pour "ancrer" l'image sur la page.

Envisageons les possibilités de l'Insertion > Objet

Une fenêtre s’ouvre alors en dehors du document proprement dit.
La taille de l’image est délimitée par des pointillés. Elle peut être ajustée en opérant des " glissés " dans les marges.
Des outils de dessins sont alors disponibles : zone de texte, tracés de lignes (avec ou sans flèches), de rectangles d’ellipses… Le tout est parfaitement intuitif : il suffit d’essayer.
Quand tout est positionné dans la page, il est recommandé de grouper les différents éléments du graphisme ainsi élaboré.

C'est de cette façon que l'on peut réaliser de petits schémas : allures de graphe, graphiques divers. C'est un outil relativement facile à utiliser et qui a l'avantage d'être modifiable directement depuis Word en double-cliquant sur l'image. Voir le fichier Inser_image.pdf que vous pouvez recréer pour vous entraîner (durée de travail 1h environ).

Travail à faire : le document "modèle" comporte 4 images qui ont des légendes numérotées de 1 à 4.
La première est à insérer soit à partir d'un fichier nommé histogramme.gif, soit à partir de celui nommé histogramme.jpg. Quelle différence y-a-t-il ?
Les trois autres sont à créer, à dessiner de toutes pièces.

Il faut ensuite insérer sous chaque figure sa légende qui commence automatiquement par le mot figure et par un numéro attribué aussi automatiquement (le logiciel utilise pour ce la des champs).
Pour ce faire, utiliser le menu Insertion > Références > Légendes

© Patrick Kohl / 18/09/2006

Site Meter