Wilhem Konrad Roentgen


Né à Lennep le 27 mars 1845
Décédé à Munich le 10 février 1923


 

Né à Lennep, petite ville du Bas-Rhin, Wilhem Konrad Roentgen est élevé en Hollande. Il y entame sa scolarité avant d'achever ses études en Suisse, dans la prestigieuse Université de Zurich.
C’est dans le laboratoire du professeur Kundt, éminent chercheur (le tube de Kundt) dont il est l’assistant, que Roentgen perfectionne ses connaissances en physique. Suivant son maître à travers l’Europe, il obtient en 1874 un poste de chargé d’enseignement à l’Université de Strasbourg, devenue ville allemande depuis la guerre franco prussienne.
Six ans plus tard, il est nommé professeur de Physique à l’Université de Wurzburg. Recteur de cette même institution en 1886, il continue tout de même ses recherches, travaillant sur les champs électriques ou magnétiques à partir des découvertes de ses prédécesseurs (Faraday, Maxwell, …).

En octobre 1895, il commence à s’intéresser aux effets produits par le passage d’un courant électrique dans des gaz rares. Utilisant les connaissances de ses aînés et y ajoutant un soupçon d’intuition ou de génie, Roentgen entoure de carton noir le tubes à rayons cathodiques sur lequel il effectue ses recherches. Il observe alors distinctement l’apparition d’une fluorescence sur la plaque de platinocyanure du baryum placée en face du tube. Ces nouveaux rayons que Roentgen nomme "X", traversent la matière quand celle-ci, placée entre l’ampoule et l’écran, n’a pas trop de consistance. C’est la radiologie que Roentgen vient d’inventer ; sa première radiographie, celle de la main de sa femme, fera le tour du monde et reste la plus célèbre à ce jour. La semaine suivante, la nouvelle est connue de tous et l’expérience reproduite dans les mêmes conditions par les scientifiques du monde entier.

Radiographie de la main de Anna Bertha Röntgen, femme de Wilhelm Conrad Röntgen du 22-12-1895. Cette radiographie a été faite par W. C. Rôntgen lui-même où on distingue bien les limites articulaires, malgré le flou relatif des contours. Noter l'ombre radiographique des bagues sur l'annulaire. (Reproduction avec l'amabilité du conservateur du Deutsches Röntgenmuseum, Remscheid-Lennep).

Si la découverte de Roentgen est l’une des plus grandes conquêtes scientifiques du XIXe siècle, c’est dans ses applications médicales qu’elle aura le plus d’impact. Pour ses travaux, Roentgen obtiendra le Prix Nobel de Physique en 1901.

 



Site Meter